Avec le programme « Manger à sa faim », l’Ania et les banques alimentaires s’engagent à distribuer 500 millions de repas

Avec le programme « Manger à sa faim », l’Ania et les banques alimentaires s’engagent à distribuer 500 millions de repas
Avec le programme « Manger à sa faim », l’Ania et les banques alimentaires s’engagent à distribuer 500 millions de repas

L’OBJECTIF DE CETTE OPÉRATION : DISTRIBUER 500 MILLIONS DE REPAS PAR AN À HORIZON 2025 POUR LUTTER EFFICACEMENT CONTRE LA PRÉCARITÉ ALIMENTAIRE.

 

e constat est sévère : aujourd’hui en France, cinq millions de personnes sont en situation de précarité alimentaire. Malgré tout le travail fourni par les associations qui œuvrent chaque jour afin de proposer des repas aux plus précaires, l’ensemble des actions engagées ne couvrent pas l’ensemble des besoins.

 

Déjà fortement engagées dans la lutte contre la précarité alimentaire, les entreprises de l’alimentation ont décidé d’aller plus loin. Sous la houlette de l’Association Nationale des Industries Agroalimentaires (ANIA), elles s’associent aux Banques Alimentaires dans le cadre d’une charte pour « le droit de chacun à manger à sa faim ». Cette charte regroupe des engagements concrets :

 

  • Promouvoir le don alimentaire et renforcer les dons des entreprises pour atteindre 500 millions de repas distribués par an dès 2025.
  • Promouvoir la plateforme ClickDon des Banques Alimentaires qui met en relation directe les industriels avec les Banques Alimentaires pour la fourniture de denrées consommables mais non commercialisées.
  • Financer la création de nouveaux outils pédagogiques et atteindre la participation de 100 000 personnes par an à des ateliers cuisine, afin de sensibiliser les bénéficiaires sur les atouts d’une alimentation équilibrée.
  • Promouvoir le mécénat logistique, de compétences, et le don de matériel

Lire la suite